Pourquoi les règles sont-elles parfois douloureuses ?

Les règles douloureuses, également connues sous le nom de dysménorrhée sont des sensations douloureuses ressenties dans le bas-ventre, qui peuvent se produire avant et pendant la période menstruelle de la femme. Selon les femmes, ces douleurs peuvent être bénignes, modérées ou sévères, voire extrêmes. Les crampes menstruelles ont une nette tendance à commencer après le relâchement d’un ovule par les ovaires.

Les différents types

Il existe deux types principaux de douleurs menstruelles, à savoir la dysménorrhée primaire et la dysménorrhée secondaire. La forme primaire est le type le plus courant et se caractérise par une douleur dans le bas-ventre, ainsi que dans le dos. Elle commence généralement 1 à 2 jours avant la période et s’étend sur 2 à 4 jours. La variante secondaire se caractérise aussi par des crampes, mais celles-ci sont le fait d’un problème médical sous-jacent comme l’endométriose, les fibromes utérins ou la maladie inflammatoire pelvienne.

Symptômes des règles douloureuses

Les symptômes de la dysménorrhée incluent des douleurs palpitantes et cinglants dans le bas ventre, au bas du dos et au niveau des cuisses. Celles-ci sont la plupart du temps accompagnées de nausées, de vomissements et d’une transpiration intense. Certaines patientes ressentent des vertiges, la diarrhée, des selles molles ou la constipation. D’autres expérimentent des ballonnements et des maux de tête. Pour savoir comment limiter le risque de règles douloureuses, consultez notamment cet article.

Règles douloureuses, aïe !

Populations affectées

Environ la moitié des femmes souffrent de crampes menstruelles, et environ 15% décrivent la douleur comme sévère. Il a été démontré que les femmes, qui ne font pas d’exercices physiques, sont celles qui ressentent les douleurs les plus intenses. Certains facteurs psychologiques tels que le stress émotionnel peuvent également augmenter la probabilité d’avoir des crampes menstruelles inconfortables. Les personnes les plus à risque de cette affection sont les femmes âgé de moins de 20 ans, celles qui ont eu leur puberté à moins de 11 ans, celles qui souffrent de ménorragie et celles qui n’ont jamais enfanté.

Causes

Au cours de chaque période menstruelle, s’il n’y a pas de sperme pour fertiliser l’ovule, l’utérus se contracte pour expulser les réserves accumulées. Ce processus est influencé par la libération de substances hormonales appelées prostaglandines, qui sont à l’origine de la douleur et de l’inflammation. Ces contractions utérines causent la plupart des douleurs ressenties pendant les règles. En outre, des substances connues sous le nom de leucotriènes sont abondamment sécrétées pendant la menstruation, et elles peuvent être à l’origine de crampes menstruelles.

Les femmes atteintes du syndrome de la phase de sommeil retardé sont plus susceptibles de développer des cycles menstruels irréguliers et des symptômes prémenstruels, ainsi que des crampes menstruelles, selon des chercheurs de l’Université Northwestern à Chicago, aux États-Unis.

Quand le douleur est trop forte

Plusieurs affections médicales sous-jacentes sont également capables de provoquer des crampes menstruelles. Celles-ci incluent l’endométriose (tissus utérin qui développent à l’extérieur de l’utérus), les fibromes utérins (tumeurs non cancéreuses et excroissances dans la paroi de l’utérus), l’adénomyose (tissu qui se développe dans les parois musculaires de l’utérus), la maladie inflammatoire pelvienne, les infections sexuellement transmissible causées par des bactéries, ainsi que la sténose cervicale (faible ouverture du col).

Les règles douloureuses sont dues à la nature même de la menstruation. Il s’agit d’une période de grands bouleversements dans laquelle l’épaississement qui s’est formé avant l’ovulation est expulsée. Chez de nombreuses femmes, la douleur qui y est associée est faible, voire imperceptible, mais chez celles qui y sont prédisposées, elle peut être gênante, voire intense. Les prédispositions incluent une puberté précoce et un âge de moins de 20 ans. Ces facteurs conduisent à des douleurs au bas ventre et dans le dos, de même que des troubles digestifs et des maux de tête. L’utilisation de pilules contraceptives pour stopper ses règles peut être une bonne solution pour se soustraire à ce cauchemar.

Leave a Reply