Fumeuse à cigarette

Astuces pour ne pas prendre de poids lorsqu’on arrête de fumer

Quelles astuces minceur après sevrage tabagique vous faut-il ? La nicotine contenue dans le tabac restreint l’appétit, accroit les dépenses énergétiques et ralentit le stockage des graisses. Avec l’arrêt du tabagisme, le sujet redécouvre le goût aliments et le plaisir de manger. Ce regain d’appétit qui est susceptible de s’installer peut avoir pour conséquence, une prise de poids. Ainsi, il est donc possible de constater un gain de poids lorsqu’on arrête de fumer. Heureusement, il existe des astuces qui permettent de réduire au minimum le gain de poids, à travers une alimentation équilibrée, la pratique d’activités physiques et bien d’autres moyens supplémentaires.

Une alimentation équilibrée

Manger équilibré fait partie des astuces minceur après sevrage tabagique. Le manque de nicotine dans l’organisme peut entraîner des envies fréquentes de s’alimenter et une augmentation des prises alimentaires au cours des repas. C’est pourquoi, en rompant avec la cigarette, il est important de contrôler ces envies et d’adopter une alimentation équilibrée et variée en mangeant une diversité d’aliments d’excellente qualité. Il s’agit de consommer les aliments à faible teneur en sodium ou en graisses tout en privilégiant les fruits et les légumes. Il convient de limiter ou de bannir la consommation des aliments trop gras (les fromages, la pâtisserie, la charcuterie, le beurre…) ou trop sucrés ainsi que les biscuits, les bonbons et les tablettes de chocolat.

Pèse-personne

Pour lutter contre la sensation de faim qui prévaut, il est préférable de consommer les fruits (frais, secs). Il est important de limiter les grignotages, de planifier les collations, de résister aux fringales et de ne pas rester à table après avoir mangé. La consommation régulière de l’eau permet également d’éviter le gain de poids, tout en évitant la consommation de jus riche en calorie, de café, d’alcool, des boissons sucrées ou contenant de la caféine. L’eau est une boisson qui permet au sujet d’être hydraté et rassasié en apportant une certaine satiété. Il faut donc privilégier la consommation de l’eau à table et entre les repas.

Activités physiques, comme astuces minceur après sevrage tabagique

Avec l’arrêt du tabagisme, l’organisme brûle lentement les calories et peut être affecté par un gain de poids. L’activité physique permet de brûler les calories et de réduire les envies de fumer. Aussi, elle permet de minimiser la faim, de contrôler l’appétit et d’améliorer l’humeur du sujet. La pratique d’une activité physique, qui permet aux muscles de puiser dans les calories l’énergie nécessaire à leur fonctionnement, stimule le métabolisme et empêche le gain de poids sur le long terme. Par ailleurs, elle apaise le stress qui donne l’envie de fumer. Les activités physiques s’avèrent d’imparables astuces minceur après sevrage tabagique.

Ainsi, le sujet qui cesse de fumer doit intégrer le sport ou des activités physique dans son quotidien, en faisant par exemple, du footing, du jogging, en marchant, en se baladant, en prenant les escaliers (au lieu de prendre les ascenseurs ou l’escalator), en faisant de la bicyclette ou en apprenant une nouvelle danse. La natation, la marche rapide et des cours de danse peuvent être, également, pratiqués en visant en moyenne 2 h et 30 minutes d’exercices par semaine. Avec plus d’activité physique, le sujet brûle plus calories, résiste mieux aux fringales et oublie pour un temps l’envie de fumer. La pratique sportive augmente, de ce fait, le métabolisme pour ne pas prendre du poids. Par ailleurs, elle décrasse les poumons et favorise la sensation de bien-être.

Fumeuse à cigarette

Des moyens supplémentaires

Avec l’arrêt du tabagisme, le sujet éprouve l’envie de fumer ou le désir de compenser cette envie par des prises alimentaires. Il important de ne pas céder à ces envies et de planifier  des activités au moment où elles surgissent, en faisant des courses ou en s’adonnant à des activités qui procurent du plaisir (la lecture, le dessin, la communication avec un ami). Il est important d’occuper les mains quand ces envies sont prédominantes en s’offrant des séances de manucures ou de pédicures, en attrapant un stylo ou un crayon pour écrire, dessiner ou faire des jeux (mots croisés, mots fléchés), en saisissant une bouteille d’eau pour boire.

Au cours des premières semaines, face à l’envie de compenser le manque de nicotine par la nourriture, le sujet peut avoir recours aux substituts nicotiniques. Ils atténuent le désir de nicotine, permettent de réduire la consommation de nourriture et de limiter la prise de poids durant les premiers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.