Médecin

Cancer de la prostate et sexualité : Nos conseils

Le cancer de la prostate est le cancer le plus courant chez les hommes. Si ce type de cancer est de mieux en mieux pris en charge, les traitements disponibles présentent néanmoins des effets secondaires sexuels et en particulier le risque de développer une dysfonction érectile. Retrouvez dans cet article nos conseils pour mieux comprendre la maladie et ses traitements.

Pourquoi le cancer de la prostate peut influer l’érection ?

Hormis l’état de dépression dont peuvent souffrir les hommes à qui on annonce un cancer de la prostate, le traitement qu’ils subissent (qu’il soit oral ou chirurgical) peut engendrer une dysfonction érectile. En effet, le principe des traitements du cancer de la prostate est de retirer la prostate pour ôter les cellules cancéreuses. Seulement, en retirant cet organe, le risque de toucher le système érectile qui se trouve tout autour est élevé.

Ces troubles érectiles de la prostate peuvent persister près de 12 à 24 mois après intervention. Passé ce délai le patient récupère spontanément la fonction érectile. C’est notamment le cas lorsque l’atteinte du système de l’érection est partielle. On conseille généralement de pratiquer un suivi médical en ce sens.

Quelle influence sur la vie sexuelle et quelles solutions pour l’améliorer ?

Dialoguer au sein du couple

À l’annonce du diagnostic la peur, l’inquiétude, la colère et autres émotions difficiles peuvent entraîner une baisse de moral, ayant une influence directe sur la libido. Avec le soutient de son partenaire, progressivement, les troubles diminuent et la vie sexuelle reprend son rythme habituel.

La modification de l’image corporelle avant, pendant et après les traitements du cancer de la prostate peut aussi représenter un frein à une vie sexuelle épanouie : peur d’être dévalorisé aux yeux de son partenaire, perte d’estime de soi ou doutes sur sa virilité. Là encore, la communication est la clé pour maintenir une vie affective et sexuelle épanouie.

L’avis du médecin

De nombreux hommes ont du mal à consulter un thérapeute. Pourtant, il s’agit souvent d’une part importante du processus de traitement. Il faudra toujours garder à l’esprit que le médecin traitant est habilité à répondre à toutes questions et à accompagner les patients vers la guérison. Sachez qu’en cas d’érection insuffisante ou autres troubles de la fonction sexuelle, des traitements existent.

Des consultations chez un sexologue et/ou un psychologue sont par ailleurs conseillées pour accompagner le couple pendant et après la maladies et les différents traitements.

Homme

Le resvératrol pour prévenir le cancer de la prostate

De nombreuses études mettent en avant le trans-resvératrol en prévention du cancer de la prostate. En effet, le transresvératrol (un polyphénol bioactif trouvé dans la peau des raisins, des arachides, des myrtilles et des canneberges), possède des propriétés antioxydantes. Les antioxydants sont des substances qui protègent les cellules des dommages oxydatifs, causés par des molécules appelées radicaux libres. Ces derniers peuvent endommager des parties importantes des cellules, notamment les protéines, les membranes et l’ADN. Les dommages cellulaires causés par les radicaux libres sont impliqués dans le développement du cancer dont celui de la prostate. Grâce à ses propriétés antioxydantes, le transresvératrol constitue un excellent composé naturel pour prévenir l’apparition du cancer de la prostate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.