Plat de saumon

Pourquoi est-il conseillé de manger régulièrement du poisson ?

Nombreux sont les nutritionnistes qui recommandent une consommation régulière de poisson. Ces experts vantent les bienfaits de cette source de protéines et de nombreuses personnes ont ainsi décidé d’en consommer chaque jour. Mais ces allégations sont-elles vérifiées ? Pourquoi est-il conseillé de consommer régulièrement du poisson ? C’est sur cette question que nous pencherons dans les lignes suivantes.

Une grande richesse en nutriments

D’une manière générale, tous les types de poissons sont bons pour vous. Ils sont riches en de nombreux nutriments, qu’on ne trouve pas dans la plupart des autres sources protéiques. Cela comprend des protéines de haute qualité, de l’iode et des vitamines et divers sels minéraux. Les poissons gras, comme le saumon, les truites, les sardines, le thon et le maquereau, sont très riches en acides gras essentiels et en vitamines liposolubles.

Cela inclut la vitamine D, un nutriment dont la plupart des gens sont déficients et qui entre dans la composition de certaines hormones stéroïdes. Ces denrées contiennent également de fortes teneurs en acides gras oméga-3, des nutriments essentiels pour le fonctionnement optimal de l’organisme et particulièrement du cerveau. Les oméga-3 interviennent également dans la prévention d’un certain nombre de pathologies.

Assiette de poissons et légumes

Réduction du risque de maladies cardiovasculaires

Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux font partie des causes les plus fréquentes de décès prématuré. Le poisson est de loin l’un des aliments les plus bénéfiques pour le cœur. Il n’est donc pas surprenant de constater que les personnes qui mangent du poisson soient celles qui ont un risque plus faible de crises cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et de décès par maladie cardiaque.

Dans une étude impliquant plus de 40 000 professionnels de la santé aux États-Unis, ceux qui mangeaient régulièrement 1 portion de poisson ou plus par semaine avaient un risque de maladie cardiaque inférieur à 15% comparé au reste de la population. Les chercheurs pensent que les poissons gras sont encore plus bénéfiques pour la santé cardiaque, en raison de leur forte teneur en acides gras oméga-3.

Un aliment crucial pour le développement des tous petits

Les acides gras oméga-3 sont absolument essentiels pour la croissance et le développement. L’acide docosahexaénoïque (DHA) est particulièrement important, car il s’accumule dans le cerveau et l’œil en développement. Pour cette raison, il est recommandé que les nourrissons et les mères allaitantes s’assurent de manger suffisamment de poisson.

Cependant, les femmes enceintes ne devraient manger que des poissons qui sont au bas de la chaîne alimentaire (saumon, sardines, truites, etc.), car ceux situés au sommet ont une nette tendance à contenir de fortes teneurs en métaux lourds, dont le mercure. Les femmes enceintes devraient également éviter les poissons crus et non cuits (y compris les sushis), car ils peuvent contenir des microorganismes pouvant nuire au fœtus.

Plat de saumon

Le poisson, un aliment bénéfique pour le cerveau

Il est intéressant de noter que de nombreuses études ont montré que les personnes qui mangent plus de poisson ont des taux plus lents de déclin cognitif. Ce déclin est généralement l’une des conséquences du vieillissement. Ceci est normal dans de nombreux cas, mais il existe également des maladies neuro-dégénératives graves comme la maladie d’Alzheimer.

Selon les chercheurs, ce mécanisme est lié à la diminution de la quantité de matière grise dans le cerveau. La matière grise est le tissu fonctionnel majeur de votre cerveau, contenant les neurones qui traitent l’information et stockent les souvenirs. Les études ont montré que les personnes qui mangent du poisson chaque semaine ont plus de matière grise dans les centres du cerveau qui régulent l’émotion et la mémoire.

Manger régulièrement du poisson est essentiel pour un fonctionnement optimal du corps. Cette denrée est également utile pour prévenir les maladies cardiovasculaires et les pathologies neuro-dégénératives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.