Vous n'êtes pas seul face aux hémorroïdes

Crèmes et médicaments anti-hémorroïdes : que choisir ?

Les hémorroïdes se traduisent par le renflement des tissus contenant des veines dans la paroi du rectum et de l’anus. Pouvant occasionner des saignements ou développer de petits caillots sanguins, la pathologie hémorroïdaire survient lorsque les tissus s’élargissent, se rétrécissent ou encore se libèrent de leur structure. Elle se traduit alors par un renflement qui s’étend dans la région anale. Heureusement, il existe différents types de traitements pour ralentir et soulager cette maladie, des produits aussi divers que les crèmes et comprimés permettant de réduire les saignements et le renflement. Découvrez dans ce guide quelques solutions pour traiter les hémorroïdes à l’aide de crèmes et médicaments.

Les hémorroïdes, c’est quoi ?

En fait, les hémorroïdes sont uniques à l’homme : aucun autre animal n’est susceptible de les rencontrer. Cette pathologie est très courante : jusqu’à 86% des Français avouent avoir eu des hémorroïdes à un moment de leur vie, même s’il ne s’agit que de quelques démangeaisons passagères. La maladie hémorroïdaire peut survenir à tout âge mais prédomine entre 45 et 65 ans. Chez les plus jeunes, ce sont les femmes enceintes qui déclarent l’avoir rencontrée au moins une fois dans leur vie. Si les hémorroïdes sont gênantes voire embarrassantes, il faut savoir qu’elles ne choisissent pas le sexe ni l’âge. Parfois douloureuses et épuisantes, elles ne sont généralement pas graves ni difficiles à soulager. Bien entendu, la gravité de la pathologie évolue suivant sa zone de localisation, la douleur et la sensation d’inconfort.

Vous n'êtes pas seul face aux hémorroïdes

Différents types de crèmes contre les hémorroïdes

Il existe divers traitements qui répondent à des objectifs différents, que ce soit pour soulager démangeaisons, douleur et sensation de brûlure occasionnée par les hémorroïdes. La plupart de ces médicaments contiennent des principes actifs qui réduisent l’irritation. De l’autre côté, vous avez aussi les crèmes hémorroïdes qui sont si puissantes qu’elles peuvent réduire l’œdème de la partie rectale. Ces produits peuvent être utilisés avec un anesthésique. Là, nous parlons des pommades anesthésiques et pommades homéopathiques parmi lesquelles, la crème anti-hémorroïdes Hemapro a fait des heureux.

Les méthodes alternatives pour soulager les hémorroïdes

Les crèmes anti-hémorroïdes constituent, bien sûr, un bon choix, notamment si vous voulez soulager la douleur et permettre une guérison naturelle. En fait, les crèmes peuvent s’avérer meilleures que les autres formules puisqu’elles préviennent les complications. On les utilise couramment pour soulager la douleur dans la région anale et réparer les tissus.

En plus des crèmes contre les hémorroïdes chroniques ou aiguës, de nombreux remèdes naturels préviennent aussi cette maladie. À en croire les spécialistes du domaine, la prévention est toujours meilleure que le traitement. Pour en finir avec les hémorroïdes, beaucoup de thérapeutes recommandent de fournir des selles molles et d’enrichir son alimentation en fibres insolubles (légumes, fruits, céréales…).

Vous pouvez également adopter de bonnes habitudes d’hygiène, en gardant à l’esprit que vous n’avez pas besoin de passer plus de 20 minutes dans les toilettes. Même la lecture dans les toilettes est déconseillée, car elle vous incitera à rester plus longtemps et attendre un certain temps avant de pouvoir enlever ce qui devrait être enlevé.

Les vitamines naturelles contre les hémorroïdes

Les vitamines naturelles peuvent se révéler efficaces en matière d’hémorroïdes. Voici quelques vitamines offrant une alternative à la crème :

  • La vitamine E – Bien connue pour ses vertus cosmétique et antioxydante, cette vitamine est également efficace pour la prévention de l’inflammation sur la région rectale.

  • Le principe L-arginine est lui aussi un très bon remède pour les crampes musculaires et les inflammations de la partie anale.

  • Le marronnier d’Inde soulage l’enflure.

  • La sauge rouge est bien connue pour stimuler la circulation sanguine et constitue ainsi un outil puissant pour prévenir les hémorroïdes.

  • Le son d’avoine fournit de l’énergie tout en stimulant le système digestif.

  • Le plantain soulage les démangeaisons et la brûlure de la partie rectale.

Plantain

Des habitudes alimentaires raisonnables

Dans les milieux scientifiques et pharmaceutiques, on s’accorde pour dire que c’est une habitude alimentaire saine qui favorisera la guérison. Si vous faites partie des gens qui raffolent d’aliments malsains tard le soir, il y a de grandes chances que vous souffririez toujours d’hémorroïdes.

Néanmoins, il existe encore quelques crèmes hémorroïdes sur le marché qui vous permettent de vous débarrasser de l’anxiété et de la douleur occasionnées par la pathologie.

En premier viennent les anti-inflammatoires. Ce sont des crèmes connues pour soulager les démangeaisons et la douleur ainsi que permettre la contraction du rectum. Bien entendu, nous recommandons cette formulation aux patients qui ont éprouvent une sensation de brûlure pendant la défécation. En effet, l’action de la crème anti-inflammatoire tourne autour de trois axes :

  • Réduire l’inflammation des tissus des hémorroïdes ;

  • Soulager l’inconfort externe ;

  • Protéger les tissus irrités.

Par ailleurs, la baume-crème à base de camomille et de belladone rencontre un fort succès. Cette crème anti-inflammatoire est également anesthésique, grâce à sa composition à base de principes actifs certifiés biologiques et d’ingrédients connus pour soulager la douleur et traiter les tissus gonflés. Lors de la conception de la crème, seuls des extraits 100% à base de plantes sont utilisés afin de garantit la pureté du produit. De son côté, la baume-crème exerce quatre effets positifs sur les hémorroïdes :

  • Apaise les tissus enflammés immédiatement après l’exposition.

  • Favorise et accélère la cicatrisation des tissus déchirés (par exemple, les fissures anales).

  • Agit comme un anesthésique naturel qui contribue au nettoyage du corps et à la lubrification de la voie de passage des excréments.

  • Accroît le flux sanguin vers la partie ano-rectale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.