Minceur, minceur et encore minceur

Le culte de la minceur, mythe ou réalité ?

Tout le monde parle actuellement de la dictature de la minceur. Ce désir intense d’avoir une silhouette affinée, voire très fine, concerne notamment les adolescentes et les femmes. Même certaines femmes qui ont des enfants se passent de l’allaitement pour conserver leur corps de rêve et apparaître ainsi jolie aux yeux des autres. Le culte de la beauté est une réalité de notre époque. Voilà d’ailleurs pourquoi les femmes se laissent séduire par les régimes alimentaires et les programmes minceur qui promettent un corps svelte en un temps record. Zoom sur le culte de la minceur.

La minceur extrême comme silhouette féminine modèle

Connaissez-vous Ioana Spangenberg ? Ce top modèle roumain de 30 ans ne pèse que 38 kg pour 1 m 67. Elle a un tour de taille de 50 centimètres. Résidant en Allemagne, elle fait partie des mannequins qui attirent le plus les créateurs et les maisons de la mode.

Outre Ioana Spangenberg, on trouve également d’autres mannequins qui ont connu le succès grâce à leur extrême minceur notamment Bridget Malcom, mannequin de Victoria’s Secret, le mannequin britannique Alexa Chung…

Ce ne sont pas uniquement les mannequins qui ont une taille extrêmement fine. Des actrices comme Kate Moss fait aussi partie du lot. Ces stars nourrissent ce culte de la minceur auprès des jeunes. De nombreuses magazines présentent d’ailleurs des photos de stars minces qui présentent un corps de rêve.

Tout cela nourrit et vivifie la dictature de la minceur. Des adolescentes adhèrent à des groupes qui prônent la minceur et l’anorexie sur les réseaux sociaux juste pour suivre le pas des stars qui ont réussi grâce à leur extrême minceur.

Minceur, minceur et encore minceur

Une silhouette affinée : les hommes aiment

Les adolescentes ne sont pas les seules à être sous l’influence de la dictature de la minceur véhiculée par les stars et l’audio-visuel. Il y a aussi les adultes, les jeunes adultes et même les femmes mariées qui voient en la minceur le symbole même de la beauté et de la perfection.

Les femmes qui s’adonnent à des  entrainements comme la zumba et le fitness ne sont pas forcément motivées par le désir d’entretenir leur bien-être et leur santé. Leur objectif principal est soit de brûler les graisses pour avoir un corps affiné, soit d’entretenir leur corps pour pouvoir manger sans restriction et sans grossir. En effet, avoir une silhouette svelte comme la poupée Barbie est gage de confiance en soi pour les femmes. Elles se sentent fortes, attrayantes et désirables.

Taille XXL, l’envers de la beauté ?

Face à la dictature de la minceur, certains professionnels de la mode se sont mis à promouvoir la beauté enrobée. Parmi les mannequins XXL qui ont du succès et qui ont su se faire un nom dans le monde showbiz se démarque la britannique de 24 ans, Iskra Lawrence, ou encore l’américaine de 28 ans, Ashley Graham.

Ces mannequins présentant de l’embonpoint démontrent au monde entier que les rondes sont aussi belles et désirables. Selon ces professionnels, la minceur extrême n’est pas le critère absolu de la beauté et de la perfection féminine.

La tendance XXL dans l’univers de la mode et de la beauté vise à dénoncer les préjugés sur le rapport qu’entretiennent la minceur et la beauté. C’est une manière d’éliminer cette préjugée ancrée dans la pensée  de nombreuses personnes.

La promotion de la minceur extrême comme critère de beauté entraine certaines adolescentes et certaines femmes à l’anorexie. Ce trouble alimentaire et comportemental représente toutefois un réel danger pour la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.