Le tabac tue

Les effets de la cigarette sur l’homme

Le tabagisme est la principale cause de décès évitable à l’échelle mondiale. Selon l’OMS, la moitié de ceux qui consomment de la cigarette meurent des suites de cette utilisation. Cette organisation a estimé le nombre de décès dus au tabagisme durant le 20ème siècle à près de 100 millions. Cette addiction conduit le plus souvent à des maladies affectant le cœur, le foie et les poumons. Plusieurs effets de la cigarette sont aussi signalés par les spécialistes sur santé buccale et la fertilité.

Effets de la cigarette sur les poumons

L’exposition à long terme aux composés présents dans la fumée des cigarettes (monoxyde de carbone et cyanure) est responsable des dommages pulmonaires et de la perte d’élasticité des alvéoles, entraînant l’emphysème et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). La BPCO est une diminution permanente, incurable et parfois fatale de la capacité pulmonaire. Elle est caractérisée par un essoufflement, une respiration sifflante, une toux persistante et des lésions pulmonaires.

Sur le cœur et le système circulatoire

L’inhalation de la fumée de tabac provoque plusieurs réactions instantanées dans le cœur et les vaisseaux sanguins. En une minute, le rythme cardiaque commence à s’accélérer, et peut connaître une augmentation allant jusqu’à 30%. Le monoxyde de carbone réduit, quant à lui, la capacité du sang à transporter l’oxygène. Le tabagisme augmente également les risques de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et d’athérosclérose. Plusieurs constituants du tabac conduisent au rétrécissement des vaisseaux sanguins et augmentent la probabilité d’un infarctus ou d’un AVC. Des recherches récentes ont montré que la fumée de cigarette influe également sur la mitose des cellules du myocarde, modifiant ainsi la forme du cœur.

Le tabac tue

Sur la fertilité

Le tabagisme est nocif pour les ovaires. Il peut entraîner l’infertilité féminine, et les dommages dépendent de l’intensité et de la durée du tabagisme. La nicotine et les autres substances chimiques nocives des les cigarettes interfèrent avec la capacité du corps à produire des œstrogènes, un ensemble d’hormone impliquées dans la régulation de la folliculogenèse et l’ovulation. De plus, le tabagisme interfère avec la nidation, la réceptivité endométriale, l’angiogenèse endométriale et le flux sanguin utérin. Parmi ces dégâts, nombreux sont ceux qui sont irréversibles. Les fumeuses sont 60% plus susceptibles d’être infertiles que les non-fumeuses. Fumer réduit de 34% les chances de donner naissance à un bébé viable et augmente de 30% le risque de fausse couche. Il va sans dire que les effets de la cigarette sur la fertilité sont légion.

Sur la santé buccale

Le cancer de la bouche constitue l’affection la plus grave que peut causer le tabac. La cigarette augmente également le risque de diverses autres maladies bucco-dentaires. Les chercheurs ont déterminé que la cigarette était la cause d’une variété de cancers comprenant des cancers de la cavité buccale (lèvre, langue, bouche, gorge), de l’œsophage, du larynx et des poumons. Le tabagisme est un facteur important dans la coloration des dents. L’halitose ou la mauvaise haleine est également fréquente chez les fumeurs de tabac. De même, la perte des dents s’est avérée être 2 à 3 fois plus élevée chez les fumeurs que chez les non-fumeurs.

Les effets de la cigarette ne se limitent malheureusement pas aux seuls fumeurs. Les personnes qui vivent avec des fumeurs courent également un risque très élevé de développer différentes pathologies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.