Buddha

Les grands principes de la méditation

Pratique mentale et spirituelle visant la maîtrise totale du corps et de l’esprit, la méditation fait partie intégrante de nombreuses religions notamment le bouddhisme et l’hindouisme. Des disciplines spirituelles comme le yoga et le taoïsme intègrent également des séances de méditation. Les techniques de méditation sont diversifiées. Néanmoins, toutes les approches en méditation visent la paix intérieure et la contemplation.

L’attention et la concentration

Qu’il s’agisse de méditation zen, de méditation en pleine conscience ou de méditation vipassana, il y a toujours ces notions d’attention et de concentration. Vider l’esprit n’est pas pensable en méditation. Cette façon de faire entraîne rapidement le sommeil.

Pour la méditation, il faut d’abord porter l’attention sur quelque chose : la respiration, les genoux en contact avec le sol, le vent qui souffle. Il est aussi possible penser à une chose ou à une notion précise : un verre, une voiture, la joie, l’amitié… Ici, il n’est pas question de réfléchir ni de laisser errer l’esprit. L’attention sur la chose ou la pensée de son choix doit être constante. Il en est de même pour la concentration.

La méditation est donc un travail sur soi, un exercice mental visant le contrôle parfait de son corps et de son esprit.

Buddha

La relaxation

L’entretien de l’attention et de la concentration est loin d’être facile. Au début, vous allez voir votre esprit errer après quelques minutes d’attention. Vous réalisez ensuite votre égarement et vous tentez de vous ressaisir. Vous vous dites alors qu’au moins, vous persévérez et que c’est le plus important.

Détrompez-vous ! Ce n’est pas la meilleure chose à faire ! Lorsqu’il est question de méditation, la relation doit être totale. Vous ne devez pas vous sentir en train de faire un effort soutenu. Cela perturbe le bon fonctionnement de votre corps et de votre esprit. C’est aussi une source réelle de stress.

La détente doit être totale et pérenne quand il s’agit de méditation. Pour réussir, commencez par une médiation de 3 à 5 minutes. Une fois que vous réussissez à maintenir votre attention et votre concentration, passez à 10 minutes et ainsi de suite. Au cas où le stress et la nervosité s’installeraient, arrêtez-vous et reprenez uniquement le jour suivant mais non dans les heures qui suivent.

L’éveil et la découverte de soi

Dans certaines religions ou encore dans les méthodes destinées à l’entretien du corps et de l’esprit comme le Yoga, la méditation se caractérise par différents paliers permettant d’atteindre l’éveil et la sérénité totale. Les bouddhistes et les hindouistes parlent de Nirvana ou sérénité totale.

Dans la méditation dite New-Age, la méditation est laïcisée. Autrement dit, elle est détachée de toutes connotations spirituelles et de tout rapport avec les croyances et la foi. Les buts ultimes sont le lâcher-prise et la paix intérieure.

Quand une personne se familiarise avec le règles de la méditation et l’exécute correctement et de façon régulière, elle commence à devenir maître de ses émotions et affects. Cela a un impact positif sur le corps, notamment pour la réactivation du système immunitaire et le bon fonctionnement des organes internes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.