Auto-médication

L’automédication est-elle dangereuse ?

Nombre de personnes ont l’habitude d’acheter des médicaments au préalable afin de les utiliser lorsque qu’elles tombent malades. Cette pratique s’appelle de l’automédication. Les médicaments en question sont ceux non remboursables et sans prescription. Ils sont recommandés par les pharmaciens pour soigner de simples maux comme les troubles digestifs passagers, la migraine ou encore le rhume. La plupart du temps, ces médicaments sont efficaces. La question qui se pose maintenant est : la pratique de l’automédication présente-elle un danger pour la santé ?

Automédication : une pratique qui doit-être responsable

Il faut noter que l’automédication peut être motivée par plusieurs circonstances à commencer par la possibilité d’acheter des médicaments sans ordonnance dans les pharmacies physiques ou encore dans les officines en ligne. Outre l’achat en ligne, la réutilisation des médicaments prescrits par un médecin favorise également cette pratique. En effet, la sur-prescription de médicaments est monnaie courante dans les centres de santé et même dans les hôpitaux. Du coup, nombre de familles se constituent une petite pharmacie et se servent directement en cas de problème de santé. Dans le cas des médicaments sans ordonnance, les risques sont limitées mais les choses sont différentes avec des médicaments comme les antibiotiques, les anxiolytiques ou encore les anti-inflammatoires. Afin que l’automédication ne représente aucun danger pour la santé, connaître les limites s’imposent bien que de nombreux médicaments soient en vente libre.

Auto-médication

Les risques à courir avec l’automédication

L’automédication est une pratique risquée raison pour laquelle les médecins la déconseillent. Parmi les risques encourus par les patients se retrouvent les interactions médicamenteuses. Ces dernières engendrent la plupart du temps des réactions allergiques violentes à cause d’une intolérance de la part du patient. L’erreur de posologie est également fréquente sans compter la méconnaissance des effets malencontreux.

Par ailleurs, les personnes qui prennent des médicaments sans avoir consulté au préalable un professionnel de santé ne sont pas conscientes d’une éventuelle toxicité des médicaments. Si en plus, les médicaments ne se trouvent plus dans leur boîte (surtout les comprimés), l’utilisateur n’a plus aucune idée de la date de péremption et s’expose à l’empoisonnement.

Les soucis en cas de consultation

Les dangers de l’automédication ne se limitent pas aux risques de surdosage ou encore à la prise de médicaments périmés. Même les professionnels de santé peuvent également rencontrer des problèmes avec les adeptes de la pratique et c’est ces derniers qui en sortent toujours victimes. Il faut noter que l’automédication peut dissimuler les symptômes de certaines maladies et les médecins risquent de faire une erreur dans leur diagnostic en cas de consultation. Des fausses interprétations des résultats biologiques peuvent ainsi avoir lieu étant donné que les médicaments pris sans consultation ont déjà agit.

L’automédication peut être source d’autres maux au cas où ce sont des médicaments non appropriés qui sont pris. Parfois, elle aggrave encore plus les maux bien que les résultats escomptés sont tout le contraire.

Pour toutes ces raisons, l’automédication est une pratique à éviter afin de toujours préserver sa santé. Même dans le cas des médicaments sans ordonnance, il reste conseillé de consulter son médecin afin de prévenir une éventuelle intolérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.