Le sport en entreprise, une initiative pour réduire l’absentéisme

L’absentéisme, qu’il soit dû aux arrêts maladies ou à des pressions extérieures sur le lieu de travail, peut coûter très cher aux employeurs s’il n’est pas géré correctement. Selon le dixième baromètre de l’absentéisme Ayming en 2017, les salariés français du privé se sont absentés en moyenne 17,2 jours en une année, soit un peu plus de 2 semaines. Ces chiffres sont en hausse par rapport à l’année passée. Or, la réduction du taux d’absentéisme dans une entreprise permet non seulement de réduire les pertes financières, mais également de maintenir la main-d’œuvre à son niveau le plus rentable. Face à cette hausse considérable des absences et arrêts de travail, les directions RH et gestionnaires de talents de nombreuses entreprises françaises ont peut-être trouvé la solution : l’intégration du sport comme outil de lutte contre l’absentéisme. Faisons le tour de la question.

L’absentéisme, un phénomène lié à des problèmes de santé

Véritable fléau de l’emploi moderne, l’absentéisme coûterait en tout près de 45 milliards d’euros aux entreprises. Même si les causes des absences sont variables suivant les secteurs (accidents de travail, accidents de trajet, maladies professionnelles, absences pour maladies, burn out…), nous pouvons dire que la majeure partie des cas d’absences sont liés à des maladies ou autres troubles de santé.

La chasse à l'absentéisme

Le sport pour réduire l’absentéisme ?

Dans le privé comme dans la Fonction publique, les DRH se sentent dépassés par la quantité d’absences justifiées ou non qui émanent des salariés. Les arrêts maladie se succèdent sans pour autant que les décideurs RH trouvent une stratégie efficace pour y remédier.

La mairie de Poissy, bien connue pour ses politiques de revitalisation plutôt radicales, a trouvé une solution qui semble réduire le taux d’absentéisme. La mairie propose, en effet, à ses centaines d’agents de ponctuer leur temps de travail de 2 heures de sport par semaine. Cette mesure n’a rien d’obligatoire pour les salariés de la mairie, mais contribue en même temps à l’amélioration des conditions de travail de chaque agent. Les employés de la commune devront d’abord justifier leur aptitude à faire du sport à l’aide d’un certificat médical. Les salariés devront ensuite choisir parmi 6 disciplines sportives qu’ils pratiqueront tout au long de l’année.

Notons que cette mesure prise par la mairie de Poissy est encore en période de test pour 3 ans jusqu’en 2021. L’institution espère alors des résultats notables sur le bien-être de ses employés ainsi que sur le taux d’absentéisme.

Réduire l’absentéisme en entreprise : comment s’y prendre ?

Dans l’Hexagone, l’ampleur de l’absentéisme en entreprise amène de nombreuses DRH à trouver des solutions plus ou moins radicales pour contrer le phénomène. Mais il faut savoir qu’il n’est pas du tout nécessaire d’investir dans un gymnase pour favoriser la pratique du sport dans l’entreprise. Et parallèlement à l’intégration du sport, quelques interventions simples et pratiques peuvent être adoptées pour améliorer considérablement le bien-être des salariés sur leur lieu de travail :

  • encourager le personnel à faire de petites pauses, à interrompre son travail toutes les 30 minutes pendant 2 minutes, ou au moins toutes les heures pendant 2 à 4 minutes ;
  • choisir des sièges de bureaux réglables en hauteur pour favoriser la position debout ;
  • promouvoir les réunions debout ;
  • privilégier les cordons téléphoniques et câblages de casques très longs pour permettre aux salariés de rester debout pendant leurs conversations téléphoniques.

Faire du sport avec son entreprise

Au-delà des dispositions légales, chaque patron d’entreprise peut prendre des mesures pour mieux gérer ou minimiser l’absentéisme de ses collaborateurs. Voici donc quelques astuces pour réduire le taux d’absentéisme tout en améliorant le bien-être de vos salariés.

  • Assurez-vous que les objectifs en matière de flux de travail sont clairement définis. Certains retards et absences sont peut-être dus à de simples malentendus sur les horaires de travail. La solution peut être aussi simple que la mise en place d’une politique de présence claire s’il n’en existe pas déjà une dans votre entreprise. Aussi, il peut être intéressant de revoir la politique de communication sur ce dispositif et sur les répercussions des absences.
  • Il est également indispensable de mettre en place un dispositif de suivi des absences. Chaque absence sera donc suivi et la raison notée, tandis que les retards seront comptabilisés dans les absences autorisées ou encore traités séparément.
  • Assurez-vous que chaque employé sait quoi faire quand il doit s’absenter pour la journée ou arriver tard à son bureau. Les employés doivent savoir quand et qui appeler et quelles informations doivent-ils fournir pour justifier leur absence.
  • En complément du sport, envisagez de mettre en place des programmes permettant d’améliorer le bien-être des employés. Vous pouvez organiser des journées d’incentives ou d’autres types d’événements divertissants pour réduire le stress.
  • Assurez-vous que votre département RH comprenne que les absences surviennent souvent lorsque les employés font face à des difficultés.
  • N’oubliez pas qu’après un arrêt de travail, un employé peut avoir besoin d’aide pour retourner à son bureau. Cela va de la réduction temporaire de ses charges de travail aux travaux à domicile.
  • Assurez-vous que vos employés maintiennent leur motivation et leur engagement. Les employés heureux risquent moins d’abuser sur les horaires de travail.
  • Envisagez de récompenser la présence de vos salariés. Il ne s’agit pas ici de pénaliser les récalcitrants, mais d’envisager de mettre en place des récompenses qui encouragent les bonnes pratiques d’assiduité. À défaut de ressources, vous pouvez même élaborer un simple programme de feedback positif en pensant à encourager les employés modèles.
  • Envisagez de modifier les horaires lorsque vous pensez qu’ils ne correspondent pas aux disponibilités de vos employés. Parfois, un petit changement d’horaire peut réduire l’absentéisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.