Lumière bleue, l’impact sur notre peau

La lumière bleue fait de plus en plus parler d’elle en raison de ses effets néfastes sur la santé humaine. Vous avez déjà sûrement entendu dire qu’une forte exposition au rayonnement des lumières bleues peut entraîner des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin. Mais, quel est son impact sur la peau ? Et comment se protéger ? Faisons le point avec cet article.

Petit rappel sur ce qu’est la lumière bleue

Naturellement émise par le soleil, la lumière bleue est une fraction visible du spectre de la lumière dans laquelle des longueurs d’onde plus courtes dominent. Sa longueur d’onde se situe entre 380 et 500 nanomètres. Ainsi, sa température de couleur proximale est supérieure à celle de la lumière principale. On l’appelle également Lumière à Haute Énergie Visible (HEV).

La lumière bleue représente 7 à 10 % du rayonnement solaire, mais on la retrouve en forte proportion sous forme artificielle. Elle est présente de 30 à 40 % dans les lampes LED, les écrans plats et dans l’éclairage à basse consommation. Lorsqu’elle est délivrée à basse énergie, la lumière bleue peut améliorer les processus de cicatrisation. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est utilisée dans la photothérapie pour traiter certaines affections. Toutefois, une forte exposition n’est pas sans conséquence.

Les impacts de la lumière bleue sur la peau

La longueur d’onde de la lumière bleue est plus longue que celle des rayons UV. Son énergie est donc moins importante. Cependant, ses rayons pénètrent plus profondément dans la peau et altèrent la structure des cellules de l’épiderme. Cela entraîne plusieurs conséquences dont : le vieillissement cutané prématuré et l’oxydation cutanée.

Le vieillissement cutané prématuré

L’exposition aux lumières bleues réduit peu à peu la capacité des cellules de l’épiderme à se régénérer, parce qu’elle diminue la production de collagène et d’élastine. Ainsi, la lumière bleue affaiblit la fermeté et l’élasticité de la peau. Cela occasionne la formation des rides et entraîne un vieillissement cutané prématuré.

Pour empêcher ce vieillissement prématuré, il est conseillé d’utiliser régulièrement des produits cosmétiques qui limitent les effets du temps sur la peau, tels que l’huile remarquable démaquillante Patyka. En matière de soin cosmétique, sachez que cette huile bio, mise au point par des recherches avancées, élimine aisément tous les résidus de maquillage pour vous offrir une peau lisse et souple. Elle augmente la production de collagène et d’élastine et renforce le film hydrolipidique de l’épiderme pour une peau en bien meilleure santé et plus jeune plus longtemps.

L’oxydation cutanée

En plus du vieillissement prématuré de la peau, l’exposition à la lumière bleue provoque le stress oxydatif. En effet, la lumière bleue dégage des radicaux libres :

  • Le radical hydroxyle (OH) ;
  • Le radical peroxyle (ROO-) ;
  • Le peroxynitrite (ONOO-) ;
  • Le peroxyde d’hydrogène (H2O2).

La présence de ses radicaux dans la peau entraîne l’oxydation des membranes cellulaires au niveau de l’épiderme et du derme. Le teint devient alors plus terne, moins homogène et des tâches apparaissent sur les parties exposées à la lumière bleue.

Comment réduire l’impact de la lumière bleue sur la peau ?

Il existe plusieurs moyens efficaces de se prémunir des risques de vieillissement et d’oxydation cutanée liés à la lumière bleue. En voici quelques-uns.

Utiliser des soins antioxydants

Les soins antioxydants sont de puissants boucliers contre les effets de la lumière bleue sur la peau. C’est pour cela qu’il est conseillé d’utiliser quotidiennement une crème à base d’antioxydants. Ces produits cosmétiques sont essentiellement composés d’actifs antioxydants, de caroténoïdes et d’oligo-éléments tels que le zinc, le sélénium, le lycopène et la lutéine. Grâce à cette riche composition, ils exercent un effet préventif qui permet aux cellules de l’épiderme de conserver leur capacité de régénérescence. L’élasticité de la peau est donc renforcée, ce qui empêche la formation des rides ou des ridules.

Pour augmenter l’efficacité de ces produits, il est important de bien nettoyer votre peau matin et soir pour la débarrasser des traces de polluants. Il est aussi conseillé de procéder au gommage de l’épiderme une fois par semaine pour purifier la peau en profondeur.

Limiter la durée face aux écrans

S’il est conseillé d’utiliser les antioxydants et les vitamines, la manière la plus efficace pour se protéger des effets de la lumière bleue est de limiter son exposition à cette dernière. Pour cela, surveillez le temps que vous passez devant les écrans : ordinateur, smartphone et TV. Une méthode pratique consiste à réduire ce temps peu à peu. Dans la mesure du possible, vous pouvez le réduire de 25 % le premier mois et augmenter petit à petit.

Toutefois, si le temps que vous passez devant votre ordinateur reste élevé, vous pouvez porter des lunettes de protection pour réduire l’impact de la lumière bleue sur vos yeux. Une autre option consiste à installer sur votre PC une application permettant de filtrer la lumière bleue.

Consommer suffisamment les vitamines A, C et E

Les vitamines A, C et E sont également très efficaces pour protéger la peau contre l’impact des lumières bleues.

Par exemple, la vitamine C assure la protection des cellules contre les radicaux libres dégagés par la lumière bleue. Elle contribue également à la synthèse du collagène (la protéine responsable de la fermeté de la peau). C’est un antioxydant naturel très efficace, mais c’est la plus fragile des vitamines. Elle peut être facilement détruite par l’air, la lumière et la chaleur. Une petite exposition aux lumières bleues peut faire chuter de 30 à 50 % le taux de vitamine C dans la peau. Pour cela, il est nécessaire d’en consommer suffisamment, à travers les aliments (notamment les fruits et les légumes).

La vitamine E, quant à elle, protège les structures lipidiques des membranes cellulaires au niveau du derme et de l’épiderme. En quantité suffisante, elle exerce une action réparatrice et aide à éliminer les rides. En outre, la vitamine E permet d’améliorer la texture de la peau.

Pour ce qui est de la vitamine A, elle est nécessaire à la reconstitution des tissus cutanés. Elle permet d’améliorer l’élasticité et la souplesse de la peau par la stimulation des fibroblastes et de l’angiogenèse. La vitamine A est également impliquée dans la synthèse de la mélanine, qui renforce la défense de la peau contre les lumières bleues. On la retrouve généralement dans les aliments d’origine animale : poissons, abats, fromage, beurre, huiles de poisson et lait.

Que retenir ? Dans le cas d’une forte exposition, la lumière bleue exerce des effets néfastes sur la peau : apparition des rides et oxydation cutanée. Pour lutter contre ses impacts négatifs, utilisez des cosmétiques de qualité et bio qui nourrissent la peau. Ainsi, vous pourrez rendre votre épiderme plus souple, plus lisse, tout en le protégeant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.