Du délicieux pain maison

Pain maison : et si on s’y mettait ?

Le pain est l’un des plus anciens aliments artisanaux de l’humanité. Et faire du bon pain pour soi-même n’est pas seulement possible, c’est souvent relaxant et délicieux. En plus, il se trouve que votre appartement reste agréable et toasté pendant un long moment.

Il ne s’agit pas de briser les bases des techniques, de la chimie et de la superstition derrière le grand pain, mais de rendre l’idée de mettre la main dans la pâte un peu moins intimidante. Cette rubrique vous concerne donc si vous souhaitez en savoir un peu plus sur cet aliment essentiel et merveilleux.

Les bases à retenir pour fabriquer du pain maison

Il y a quatre grandes étapes de la cuisson du pain qu’il faut essentiellement retenir :

  • Mélange : Ce que nous faisons lorsque nous prenons nos matières premières comme la farine, l’eau, le sel et de la levure, et que nous les combinons en pâte.

  • Levage et mise en forme : L’épreuve consiste à laisser la levure manger les sucres de la farine et à faire éclater le gaz et l’alcool. Ce qui fait lever le pain et lui donner une belle saveur.

  • La cuisson : Il s’agit de poignarder la pâte, habituellement plusieurs fois, puis de la mettre dans un four chaud. Ce qui sort du four doit être aéré, croustillant et délicieux.

  • Stockage/dégustation : Mangez le pain. Vous l’avez fait, et vous le méritez. Vous pouvez soit le déguster tout de suite, ou le stocker pour plus tard. Retenez quand même que pour perdre du poids, il est conseillé de limiter sa consommation de pain. Aussi, prenez garde avant d’en manger, même si votre pain maison à l’air très appétissant.

Du délicieux pain maison

De quoi avez-vous besoin pour faire votre pain maison ?

Parmi les équipements nécessaires, vous avez la liste suivante :

Mélangeur sur socle

Lorsque vous faites vos pâtes, il est toujours conseillé de commencer avec votre batteur sur socle et un crochet à pâte. Vous aurez également besoin d’un bol qui convient à au moins 5 litres, ou moins en fonction de la recette que vous utilisez. Si vous n’avez pas de mélangeur, utilisez le plus grand bol que vous avez dans votre maison. Il vaut mieux avoir trop d’espace que pas assez, donc si votre bol ne convient pas, il est peut-être temps d’en acheter un plus grand.

Balance numérique

Une mise à l’échelle précise est un premier pas important vers une cuisson en toute confiance. Cela élimine toutes les questions concernant le tamisage ou l’emballage de notre farine, la mesure d’une cuillère à soupe ou d’une cuillère à café, ou encore l’estimation d’une pincée. Si vous n’en avez pas, il n’est pas nécessaire de dépenser beaucoup d’argent, assurez-vous simplement qu’il soit exact au gramme près, puisque c’est l’unité à laquelle vous aurez affaire pour réaliser vos pains maisons. Une balance numérique vous facilite donc la tâche. Elle permet de vérifier facilement les mesures, même lorsque la balance est surmontée d’un grand bol de graisse. Elle peut peser jusqu’à 5kg (ce qui représente beaucoup plus de pain que ce que vous pouvez cuire en une seule fois dans n’importe quel four domestique) et est précise au gramme près.

Spatule à pâte et racleur d’établi

Il est aussi fortement recommandé d’obtenir une spatule à pâte et un grattoir de banc si vous ne les avez pas déjà. La spatule est votre meilleur ami lorsque vous transférez la pâte entre les bols. Et il sera également votre outil préféré lorsque vous mélangez les pâtes à la main. Le grattoir de banc, qui ressemble à un couteau accouplé à un bouledogue français (sans les oreilles), est essentiel pour diviser et façonner les pains, et facilitera grandement le nettoyage.

Matériaux d’épreuvage ou de levage

Une fois que vos pains sont façonnés, vous allez les mettre à l’épreuve dans des paniers doublés de tissu non teint. Les paniers aident les pains à conserver leur structure et leur forme pendant l’épreuve finale. Si vous avez déjà des paniers à pain, utilisez-les. S’ils sont bien assaisonnés, vous n’aurez même pas besoin du tissu. Vous pouvez trouver des paniers à pain et du tissu, ou une couchette, sur internet ou sur le site Web populaire Amazon.

À la place des paniers, vous pouvez également utiliser des bols mélangeurs moyens doublés de lin non teint, non blanchi et saupoudré de farine. Cela dit, la porosité du panier en osier est idéale puisqu’il empêchera vos pains de transpirer, ce qui à son tour empêche le collage. Le tissu offre encore plus d’assurance contre le collage, et l’époussetage de farine sur ce tissu est votre assurance tertiaire.

Pourquoi un tissu non teint spécifiquement ? Tous les produits chimiques utilisés pour traiter le tissu s’infiltreront dans la pâte pendant l’épreuve, et vous risquerez de les manger plus tard. Ce qui est l’atout considérable de cuisiner à la maison. En effet, vous avez la chance de savoir ce qu’il y a dans votre nourriture. Ce qui est une option à privilégier pour la santé. Faire son pain maison est ainsi plus avantageux que d’en acheter dans le commerce. De plus, c’est sain, économique et facile à réaliser.

Prêt pour faire son pain maison !

Grand plat résistant à la chaleur

La dernière grande pièce d’équipement est un four de n’importe quel modèle selon vos préférences. Essayez simplement de prioriser les dimensions parfaites pour faire du pain de style classique. Si vous utilisez une fonte plus traditionnelle, essayez de ne pas vous brûler lorsque vous enlevez le pain, et n’utilisez rien qui soit émaillé à moins qu’il ne spécifie une résistance à haute température. En effet, la plupart des émaux ne sont pas conçus pour supporter des températures aussi élevées pendant si longtemps. Enfin, vous voudrez avoir une sorte de rasoir pour marquer le pain. Vous pouvez utiliser un cutter avec une lame fraîche, ou un couteau d’épluchage bien aiguisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.