Pommes

Patch minceur : arnaque ou réalité ?

Un patch minceur est un dispositif diététique destiné à être appliqué sur la peau. Alternative à la prise de compléments, il contient des ingrédients naturels supposés aider à la perte de poids lorsqu’ils sont absorbés dans le flux sanguin. Un patch minceur peut-il réellement aider à perdre du poids ? Est-ce une réalité ou une arnaque ?

Présentation

Les patchs amincissants sont essentiellement des tampons adhésifs qui contiennent des ingrédients actifs prétendant aider à la perte de poids. Leur conception ressemble à celle des patchs de nicotine et de contrôle des naissances, mais la différence est qu’il y a un manque général de preuves empiriques pour étayer leurs revendications, car très peu d’expériences ont été menées sur ces produits. Les patchs minceur contiennent des ingrédients actifs, qui possèdent apparemment des propriétés coupe-faim et d’accélération du métabolisme.

Par exemple, le guarana est un arbuste à baies rouges qu’on trouve au Venezuela et dans l’Amazonie. Il est couramment utilisé dans la composition des boissons énergisantes. Il contient trois fois plus de caféine que le café et booste le métabolisme. Le chrome, un autre ingrédient de ces patchs amincissants, régule le niveau d’insuline dans le corps. Cet ingrédient joue un rôle dans la suppression de l’appétit et trompe le corps en lui faisant croire qu’il est rassasié. Un autre ingrédient essentiel est le garcinia, une plante fruitière originaire d’Asie et d’Australie qui empêche la conversion des glucides en graisses.

Patch minceur, arnaque ou pas

Arguments très prometteurs

Les fabricants de ces patches et les nombreux sites internet qui les vendent promettent monts et merveilles aux clients. Certains prétendent qu’ils peuvent aider à perdre 7 kilogrammes en moins de 30 jours. D’autres comme Wrap It Works promettent des résultats tangibles en moins de 45 minutes. Ils promettent à l’utilisateur qu’il va maigrir sans effort. Il lui suffit, disent-ils, de poser le patch et de s’atteler à boire 2 litres d’eau par jour pour qu’il ait la forme de ses rêves.

Patch minceur : efficacité sujette à controverses

En dépit des vastes campagnes publicitaires autour de ces dispositifs, force est de reconnaître qu’il existe très peu de preuves scientifiques soutenant cet argumentaire. S’il existe des études certifiant les effets coupe-faim et brûle graisse des ingrédients comme le garcinia ou le guarana, rien n’indique que ces substances atteignent la circulation sanguine à travers les patchs. Toutes les substances capables de traverser la peau doivent avoir une masse moléculaire très faible, être solubles dans les lipides ou être elles-mêmes des matières grasses. Or, ceci n’est pas le cas des ingrédients contenus dans les patchs minceur.

Produits potentiellement nocifs

De nombreux consommateurs ont fait écho d’éruptions cutanées plus ou moins graves. Plusieurs médecins mettent également les utilisateurs en garde contre le risque de développer des allergies. Le risque est encore accru par le fait que la plupart de ces produits n’ont pas une composition standardisée. Vu qu’ils ne sont pas soumis aux mêmes règles de mise sur le marché que les médicaments conventionnels, nul ne peut garantir leur innocuité. Chaque fabricant y va de ses envies et y incorpore ce qu’il veut.

Pommes

Si maigrir est une préoccupation légitime, il faut rappeler que rien ne s’obtient sans effort sur terre. La meilleure façon de maigrir consiste à changer de style de vie. Le patient devra adapter son alimentation en mangeant moins gras et moins sucré. Il devra éviter de grignoter et bannir les aliments trop calorifiques de son régime. Il devra également se soumettre à des exercices physiques réguliers. Toutes les solutions en dehors de cette voie ne sont que de la poudre aux yeux, comme c’est le cas des patches minceur. Très souvent, le patch minceur s’avère une arnaque bien montée.

1 réflexion sur “Patch minceur : arnaque ou réalité ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.