Pharmacie en ligne ou traditionnelle

Pharmacie en ligne, les règles en vigueur en France

La vente en ligne de médicaments est l’une des formes d’évolution des pharmacies physiques. C’est en effet une façon de donner un ton commercial à cette pratique médicale par procédé de large diffusion des produits et services. Ouvrir une pharmacie en ligne n’est toutefois pas donné à tous les professionnels de la santé. Des règles précises régissent cette pratique dans l’Hexagone. Détails.

Les médicaments disponibles en ligne

Lorsqu’il est question de pharmacie en ligne, la distribution de médicaments se fait par voie électronique. Le site sert des clients à distance sur le territoire français. Même pour les clients en dehors de la France, la commande, l’achat et la livraison de médicaments sont régis par les règles en vigueur dans le pays.

Les médicaments pouvant être vendus en ligne sont ceux qui ne sont pas soumis à prescription obligatoire. Ce sont les médicaments conseillés pour le soin de petits mots comme le rhume ou encore le maux de ventre. Selon un arrêté du conseil d’Etat du 17 juillet 2017, les médicaments soumis à prescription médicale, ne peuvent pas être proposés en ligne.

Les pharmaciens pouvant vendre des médicaments en ligne

L’ouverture d’une pharmacie en ligne ne concerne pas tous les professionnels de la santé mais uniquement les pharmaciens. De la même manière, il ne suffit pas d’avoir le titre de pharmacien pour ouvrir une pharmacie en ligne. D’autres paramètres sont à prendre en considération.

Le pharmacien doit d’abord avoir une pharmacie physique sur le territoire français. Les pharmaciens qui gèrent une pharmacie de secours minière ou une pharmacie mutualiste peuvent également faire de la vente en ligne de médicaments.

La cessation d’activité de la pharmacie physique : officine, pharmacie mutualisée, pharmacie de secours minière, entraîne l’annulation automatique de la pharmacie en ligne. Si le pharmacien s’obstine à faire de la vente en ligne alors que la pharmacie physique est dissoute, il va à l’encontre de la loi en vigueur et peut recevoir des sanctions sévères.

Pharmacie en ligne ou traditionnelle

L’identification de sites agréés de vente de médicaments en ligne

Pour l’ouverture d’une pharmacie en ligne, le pharmacien doit d’abord informer l’Agence Régionale de Santé (ARS) dont il dépend. Cette agence délivre ensuite une autorisation permettant au pharmacien de lancer son activité en ligne relative à la vente de médicaments.

Après réception de cette autorisation spéciale venant de l’ARS, le pharmacien doit informer l’Ordre national des pharmaciens de la création et du lancement de son site de vente en ligne de médicaments non soumis à prescription obligatoire. C’est grâce à ce procédé que l’Ordre national de pharmaciens inscrit le site de vente de médicaments en ligne dans la liste des sites autorisés à exercer une activité de commerce électronique de médicaments.

Si vous vous rendez sur un site français de vente de médicaments en ligne, vous devriez y trouver le logo commun à tous les Etats Membres de l’Union Européenne, conformément à l’arrêté du ministère de la Santé du 20 avril 2015. Cliquez sur ce logo et vous accéderez à cette fameuse liste de pharmacies en ligne autorisées.

Si le site français de vente de médicaments que vous visitez est légal, vous devriez le trouver dans cette liste établie par l’Ordre national des pharmaciens. Le cas échéant, passez votre chemin et cherchez une autre pharmacie en ligne agrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.