La pilule Jasmine est-elle efficace ?

Les pilules contraceptives affichent des doses distinctes de progestatifs et d’œstrogènes, qui sont les deux principales hormones agissant sur le cycle de la femme. Quelques-unes d’entre elles ne contiennent néanmoins que du progestatif tandis que d’autres affichent une quantité faible de progestatifs et d’œstrogènes, comme dans le cas de la pilule Jasmine.

Jasmine est une pilule contraceptive qui se classe dans la catégorie des pilules de 4e génération. Avant de suivre un traitement, il est essentiel de consulter un médecin qui tiendra compte des indications et des contre-indications avant toute prescription. Point sur les spécificités de la pilule Jasmine.

Composition de la pilule Jasmine

Jasmine renferme deux principes actifs : la Drospirénone et l’Ethinylestradiol. Cette pilule est aussi composée de lactose, d’amidon de maïs, de Povidone et du magnésium stéarate. Quant au pelliculage, il contient de l’Hypromellose, du Macrogol, du Talc, du titane dioxyde et du Fer oxyde. La délivrance de ce médicament s’effectue uniquement sur prescription médicale.

Posologie de la pilule Jasmine

D’abord, il faut souligner le mode d’administration : par voie orale. La pilule Jasmine se prend tous les jours et, dans la mesure du possible, toujours à la même heure. Il faut alors consommer un comprimé par jour, sur une période de 21 jours non-stop. Avant de passer à la plaquette suivante, il faut compter 7 jours de pause durant lesquels se produit ordinairement l’hémorragie dite de privation. Elle commence régulièrement 3 jours après la prise du dernier comprimé. Chez certaines patientes, on peut constater une hémorragie de privation même au moment de la prise de la seconde plaquette.

Pilule-Jasmine-ou-Yasmin

Les effets secondaires

À l’instar d’autres médicaments, la pilule Jasmine peut engendrer quelques effets secondaires nocifs. Les plus fréquents sont : les troubles au niveau de la menstruation ; la nausée ; la migraine ; des douleurs au niveau des seins ; des pertes vaginales de couleur blanche. Celles qui surviennent les plus rarement sont les vomissements, les infections vaginales, les éruptions cutanées, la perte de l’audition ou encore la variation de la pression artérielle. Tout dépend du profil de la patiente. En cas de symptômes inhabituels, il est vivement conseillé de consulter le médecin.

Les contre-indications

La pilule Jasmine implique quelques contre-indications à connaître. Elle est en effet interdite aux femmes qui présentent du diabète, de l’hypersensibilité face à l’un des composants de la pilule ou encore de la thrombose artérielle (ou une prédisposition à la thrombose artérielle comme un AVC ou Accident vasculaire cérébral). Elle est aussi contre-indiquée en cas de thrombose veineuse ou d’antécédents de thrombose veineuse. La pilule Jasmine ne convient pas non plus aux patientes qui souffrent d’hypertension artérielle, d’insuffisance rénale et d’excès de lipides. Et c’est un médicament déconseillé aux personnes présentant des tumeurs au niveau des organes génitaux, des seins et du foie.

Enfin, il convient de noter que la pilule Jasmine renferme une dose de 46 mg de lactose. Les femmes présentant un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ne peuvent pas utiliser cette pilule, de même que celles affichant une intolérance au galactose ou un manque en lactase.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.