Le préservatif reste une valeur sûre

Les principaux moyens de contraception

Les moyens de contraception sont recommandés à toutes les femmes afin de prévenir la grossesse non désirée ou pour une meilleure gestion de la naissance. Ils sont disponibles sous différentes formes afin d’optimiser le choix chez les femmes. Voici les principaux moyens de contraception qui existent et qui restent également les plus exploités par la gent féminine.

La pilule

Cette forme de contraception existe depuis 40 ans c’est-à-dire depuis que les méthodes de contraception ont été  inventées. Jusqu’à présent, les pilules contraceptives restent les plus utilisées par de nombreuses femmes pour leur simplicité d’utilisation. Elles sont catégorisées en deux à savoir les pilules combinées et les œstro-progestatifs. Elles sont conditionnées dans une plaquette de 21 ou de 28 comprimés selon qu’elles soient minidosées ou normodosés.

Les pilules contraceptives ont également connues une évolution nette depuis leur apparition d’où l’existence de 4 générations. La fréquence de prise reste la même que les pilules soient issue de la 1ère, 2ème, 3ème ou de la 4ème génération.   Elles doivent être prises tous les jours à intervalle régulier avec un temps de pause de 7 jours entre chaque plaquette.

Le patch

Le patch est également une option intéressante en matière de contraception. D’ailleurs, de nombreuses femmes se tournent vers cette option afin d’éviter la prise de tête. En effet, le patch s’utilise une fois par semaine pendant trois semaines. La quatrième semaine n’est pas obligatoire, car il s’agit de la période des menstruations. Ce contraceptif délivre une dose d’hormones dans une semaine et fonctionne de la même façon que la pilule contraceptive. La seule différence est que les hormones sont diffusées dans la peau. Comme l’usage est hebdomadaire, le risque d’oubli est minime. Cette méthode est aussi connue pour apaiser les douleurs menstruelles et régulariser les règles.

Le préservatif reste une valeur sûre

L’anneau

L’anneau contraceptif ou encore l’anneau vaginal figure également parmi les méthodes de contraception les plus utilisées. Après pose, il diffuse des hormones contraceptives qui offrent une durée d’efficacité de 3 à 4 semaines maximum. En plus d’être simple d’utilisation, ce contraceptif garantit également une efficacité accrue. Il se présente sous la forme d’un anneau en plastique qui s’insère dans le vagin. Il y reste ensuite trois semaines avant d’être retiré le même jour que sa pose. Une pause doit être respectée entre deux anneaux étant donné que les règles surviennent 2 à 3 jours suivant l’insertion. L’efficacité de ce produit est due entre autres au fait que les hormones sont directement en contact avec le sang. À noter qu’il fait partie des moyens de contraception les plus onéreux.

Le stérilet

Le stérilet ou DIU (dispositif intra-utérin) se place directement dans la cavité utérine et présente deux modes d’action : empêche le spermatozoïde de féconder l’ovule et barre la route à un ovule fécondé afin qu’elle ne reste pas dans l’utérus. Outre le classique DIU, il existe un autre type de stérilet : le SIU (système intra-utérin) hormonal.  Ce dernier est plus conseillé en cas de règles trop abondantes. Avant de recourir au stérilet, procédez à une hystérométrie afin de connaître la profondeur utérine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.