Connexion

Le Trouble Envahissant du Développement Non Spécifié (PDD-NOS) : la forme douce de l’autisme

Le trouble de développement omniprésent non spécifié (PDD-NOS) est le terme parfois utilisé pour décrire une forme plus légère de trouble du spectre autistique (TSA). Avec une origine neurodéveloppementale, il affecte la façon dont le cerveau fonctionne et la manière dont le patient interagit socialement. Découvrez le PDD-NOS, qui reste encore inconnu du grand public. Focus.

Les causes du désordre de spectre autistique

Les termes « trouble de développement généralisé » ou « trouble envahissant de développement » ne sont plus utilisés. Ils sont appelés le trouble de spectre autistique. Leur cause du TSA reste inconnue, de même que ses formes plus douces, comme le PDD-NOS. Le trouble du spectre autistique est une condition génétique qui se développe au début de la grossesse et présente de multiples causes. En plus des gènes, d’autres facteurs tels que les parents plus âgés, l’exposition aux toxines environnementales, le stress … peuvent expliquer la source de l’autisme. Certains parents accusent les vaccins contre la rubéole ou la rougeole. Mais de nombreuses études importantes au cours de ces années n’ont trouvé aucun lien entre l’autisme et les vaccins.

Les signes des PDD-NOS

Un enfant peut présenter des troubles, qui ne répondent pas aux critères de diagnostic du syndrome d’Asperger ou de l’autisme. Ce qui peut conduire à un diagnostic de PDD-NOS. L’enfant montre les signes d’une altération envahissante de son intégration sociale et de sa manière de communiquer. Un enfant atteinte de TSA commence généralement à montrer des signes de l’état d’environ 12 à 24 mois. Mais un enfant avec une forme moins grave d’autisme comme le PPD-NOS présente des signes tardivement par une symptomatologie atypique. La non-conformité des critères de l’autisme peut entraîner une grande confusion chez les parents au sujet du diagnostic. Les médecins et les psychologues utilisent des tests de comportement pour faire un diagnostic.

Connexion

Le traitement

Le thérapie varie et dépend de la façon dont la condition affecte l’enfant. Bien qu’il n’y ait pas de remède contre les troubles envahissant du développement, mais plus le traitement commence tôt, mieux sera le résultat. Une équipe de professionnelle peut aider l’enfant et la famille. Le traitement inclut une thérapie comportementale, une formation en compétences sociales, une ergothérapie, une thérapie physique ou une thérapie de la parole. L’entourage de l’enfant doit également adopter des bonnes pratiques, qui facilitent l’interaction sociale de l’enfant. Le PDD-NOS présente des caractéristiques différentes. C’est la raison pour laquelle le traitement peut varier d’un patient à l’autre et reste focalisé sur les symptômes.

L’accompagnement à l’Age adulte

Une fois l’âge adulte atteint, les parents n’ont pas toujours l’occasion d’accompagner leur enfant au quotidien. Heureusement il existe des Foyers d’hébergement pour adultes handicapés tel que leslotus. Ces centres spécialisés accueillent des personnes atteintes de tout type de maladie mentale, on y retrouve à la fois des patients atteints de troubles envahissants du développement mais aussi des personnes étant schizophrène par exemple. Les résidents sont répartis dans des groupes de vie différents en fonction des compétences de chacun. Ces centres proposent un réel projet pédagogique en plus du simple accompagnement au quotidien. Tout est fait pour que les résidents se sentent comme chez eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.