Consulter votre médecin pour soigner vos verrues efficacement

La verrue génitale, ce qu’il faut savoir

La verrue génitale touche autant les femmes que les hommes. C’est une maladie qui est contractée lors d’une infection au virus PHV. Les conséquences sont plus ou moins graves selon les cas. A ce titre, divers traitements sont possibles pour venir à bout d’une telle maladie.

Si la verrue génitale est classée dans la catégorie des Infections Sexuellement Transmissibles ou IST, il n’en demeure pas moins, pour autant, que celle-ci peut également être transmise par le toucher de la main ou par un baiser. Le problème de cette maladie est que le temps d’incubation est long, d’une durée d’environ trois mois. Aussi, vous pourriez être infecté, transmettre la maladie à votre partenaire lors d’une relation sexuelle, sans même le savoir.

Comment dépister la maladie ?

Il existe différentes solutions pour détecter la présence ou non d’une verrue génitale. La biopsie cutanée, le frottis du col de l’utérus, le test à l’acide acétique, ou encore l’observation par excroissance. Depuis peu, il est également possible d’avoir recours à la biologie moléculaire pour dépister la présence d’une verrue génitale. Toutefois, le problème est toujours le même. Les personnes qui sont infectées ne peuvent pas détecter les symptômes de cette maladie tant qu’ils ne pensent pas à se faire dépister. Ils peuvent être ainsi responsables de la propagation du virus dans l’ignorance la plus totale.

Comment se manifeste la verrue génitale ?

Des lésions au niveau de la muqueuse sont le signe de la présence d’une verrue génitale. Celles-ci vont irrémédiablement former des excroissances localisées sur le vagin, le col de l’utérus, l’anus, la vulve chez la femme. Chez l’homme, ces excroissances seront présentes sur la verge ou au niveau de l’anus.

Les verrues génitales ont la forme d’un chou-fleur ou d’une crête de coq, ce pourquoi elles sont parfois appelées ainsi. Il est assez aisé de reconnaître une verrue génitale car sa couleur pigmentée est propre à elle. La présence d’une telle verrue n’est pas douloureuse en soi. Toutefois, celle-ci peut être à l’origine d’inconfort ou de gênes.

Consulter votre médecin pour soigner vos verrues efficacement

Il vous faut consulter un médecin au plus vite si vous constatez la présence d’une verrue génitale. Même si vous avez un doute, prenez rendez-vous immédiatement. Le médecin pourra alors confirmer ou infirmer qu’il s’agit bien d’une verrue crête de coq. Durant ce laps de temps, vous devrez vous abstenir d’avoir des relations sexuelles afin d’éviter de contaminer d’autres personnes. Ceci est très important !

Il faut tout de même garder à l’esprit que cette maladie peut ne pas apparaître alors que la personne est pourtant porteuse du virus. On appelle ce type de maladie une maladie asymptomatique, c’est-à-dire sans symptômes apparents. C’est généralement ce qu’il se produit durant la période d’incubation.

Hormis la verrue génitale classique, la crête de coq, on peut aussi être en présence d’un condylome papuleux. Le condylome papuleux se manifeste par la présence de verrues plates, de couleur rosée ou blanche. Le condylome de Buschke-Lowenstein, quant à lui, peut faire peur car les verrues sont nombreuses. Cependant, ces dernières sont bénignes. Enfin, le condylome infraclinique ne révélera aucun symptôme extérieur. Il est tout à fait possible, selon les cas, de guérir de cette maladie sans avoir recours à un traitement particulier. La consultation d’un médecin dans tous les cas demeure toutefois fondamentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.