Accro aux jeux vidéos

Dans quels cas aller voir un addictologue ?

L’addictologie est une spécialité médicale qui a pour vocation de traiter les addictions. Ses spécialistes, nommés addictologues, accompagnent et suivent les personnes souffrant d’addiction qui les consultent. Un addictologue est compétent pour traiter toutes sortes d’addictions, contrairement aux autres spécialistes de l’addiction (alcoologue, tabacologue, …) qui s’occupent chacun d’un domaine précis.

Définition d’une addiction

L’addiction, également appelée dépendance est un trouble du cerveau, qui est caractérisé par un engagement compulsif dans une activité en dépit des conséquences néfastes, voire destructrices. On parle d’addiction lorsqu’un individu ne peut se libérer d’un comportement en dépit de sa volonté. L’addiction peut avoir comme objet des produits ou des comportements. Au nombre des addictions liées à des produits, on recense les dépendances au tabac, à l’alcool, à la nourriture, aux médicaments et aux narcotiques. On peut citer comme comportements addictifs la frénésie d’achat, le sexe, les jeux vidéo, les jeux de hasard, les jeux d’argent…

Comment savoir qu’on souffre d’une addiction ?

Reconnaître qu’on souffre d’une addiction est préalable à la consultation d’un addictologue. Tout désir et toute passion ne sont pas forcément des addictions. Aimer tel mets ou tel produit ne veut pas dire qu’on en est dépendant. De même, toutes les personnes qui aiment jouer à des jeux vidéo ne sont pas sous le coup d’addiction. L’addiction n’est pas un simple désir ou une simple passion. Il s’agit d’une passion maladive et destructrice. Les personnes souffrant d’addiction sont comme frappées d’une maladie mentale. Elles savent que leur désir est nuisible pour elles, leurs familles et leur entourage, mais ne peuvent s’empêcher d’y succomber. Même lorsqu’elles ont la volonté d’abandonner cette passion morbide, elles n’y arrivent pas. Si vous êtes dans cette situation, alors vous souffrez d’une addiction.

Accro aux jeux vidéos

A quel moment faut-il consulter un addictologue ?

D’innombrables personnes dépendantes à la drogue, à l’alcool ou aux deux ont réussi à vaincre leur addiction avec l’aide d’organisations comme Les Alcooliques anonymes. Mais si vous avez échoué une ou plusieurs fois, vous n’êtes pas seul. Beaucoup de ces programmes ne parviennent pas à utiliser des méthodes éprouvées pour faire face aux facteurs qui sous-tendent la dépendance et déclenchent les rechutes. Selon des évaluations récentes de programmes de traitement, la plupart sont enracinés dans des méthodes dépassées plutôt que dans de nouvelles approches scientifiques. Si vous avez essayé par vos propres moyens de quitter votre dépendance, alors le moment est venu de faire appel à un addictologue pour vous sortir de la dépendance.

Fonctions d’un addictologue

L’addictologue aide avant tout le patient à comprendre son addiction afin de mieux la combattre. Il lui enseigne également comment éviter la rechute. Il intervient généralement pendant les cures de désintoxication. Son rôle ne se limite cependant pas au traitement. Il fait également de la prévention centres de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie en ambulatoire (CSAPA). La consultation chez un addictologue est similaire à une consultation en psychiatrie. Il vous écoute, vous pose des questions et vous aide à comprendre votre état, sans toutefois vous juger.

Ces praticiens sont parfois installés à leur propre compte où interviennent dans des centres de désintoxication. Dans les cabinets privés, la consultation coûte environ une cinquantaine d’euros, tandis qu’elle est entièrement gratuite dans les centre de traitement des toxicomanies. Il faut souligner que la première consultation est très souvent gratuite dans les officines privées. Plus la consultation est précoce, plus la durée du traitement sera réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.